Coup de Gueule

Non mais quoi!! Et en plus ça a un nom "les TRACANCES"!!


Cet été, j'étais tranquille à flâner sur la plage avec tous ces vacanciers autour de moi et j'étais allongée à côté de deux vacancières qui parlaient de leur vie.

J'avais l'impression qu'elles étaient bien fatiguées car elles parlaient de vacances mais aussi de travail et surtout de télétravail.

Elles étaient ravies de pouvoir rester quelques semaines de plus ici en Bretagne (là n'est pas le cœur du problème) avec leurs enfants et de pouvoir travailler en même temps.


Comment ça? Me suis-je dit? Le travail et les vacances ça ne va pas ensemble!!


Ensuite, je me suis posée des tas de questions...

- Mais comment font-elles pour gérer leur famille et travailler de 7 à 8 heures par jour?

- Elles ont un endroit pour travailler ou elles sont dans le salon avec la famille autour?

- Ils font quoi les enfants pendant ce temps?

- Quel est l'intérêt?


Et puis le téléphone de l'une d'elle s'est mis à sonner, il fallait qu'elle reparte sur son écran informatique car son chef avait besoin d'elle de toute urgence.


Je me suis renseignée sur les Tracances et :

C'est une tendance qui vient du Canada. Le but est de rester plus longtemps sur notre lieu de vacances que de rester chez soi en télétravail.

De plus en plus d'endroits touristiques proposent cette formule en proposant à ces personnes des salles connectées.

Des salles? Mais ça veut dire qu'ils sont plusieurs à travailler 8h par jour et à se partager l'espace. Ça ressemble à du Coworking? Non?


Presque. Mais la différence est qu'ils ont l'impression de voyager en regardant à travers la vitre l'extérieur. En effet, ça peut être plus sympa que de celui de l'entreprise ou de la maison.

Mais est-ce bien raisonnable? Me suis-je encore posée comme question.


L'employeur quant à lui (pour s'assurer que son employé est de bonne foi et travail bien) peut mettre des mouchards dans l'ordinateur de celui-ci afin de connaître ses heures de connections et de travail.


Différentes enquêtes prouvent qu’œuvrer à l’extérieur du bureau augmente en réalité la charge de travail et diminue le nombre de pauses. Anne-Lise Castell, juriste spécialisée dans le droit du travail, a évoqué cela auprès de L'Humanité : "Le risque de cette généralisation du télétravail est qu’il n’y ait jamais de déconnexion et que l’employeur essaie de contacter le salarié à des heures non planifiées dans son temps de travail, ou qu’il ne lui laisse aucun repos en l’appelant aussi bien le soir que le matin".


Pour conclure je vous dirais simplement qu'aujourd'hui 5 semaines de vacances est le minimum à prendre pour votre santé mentales;

Ces 5 semaines vous permettent

- L’amélioration de l’humeur

- La réduction des niveaux de stress et d’anxiété.

- Prendre le temps de se déconnecter du travail peut aussi contribuer à réduire le risque d’épuisement professionnel, qui se définit comme la manifestation d’un épuisement émotionnel, mental et physique résultant du stress au travail.


Je vous laisse réfléchir, je vais aller prendre un thé pour reposer mon cerveau de vacancière.









25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout