L'esclave Moderne

Comment les entreprises d'aujourd'hui poussent-elles à bout leurs employés?


- Surveillance permanente (pointeuse, caméra)

- Travail même chez soi le week-end

- Déshumaniser les employés

- Manque de reconnaissance


Témoignage d'Amandine* (le prénom à été changé dans un soucis de confidentialité).


J'ai été prise en CDD pour 3 mois dans une surface alimentaire qui est normalement bien réputée pour son éthique. J'ai très vite déchantée.

Le magasin était divisé en 2. D'un côté les caisses et de l'autre la vente à la coupe. Une règle implicite faisait que nous n'avions pas le droit de communiquer avec nos collègues entre ces deux zones.

Au bout d'une semaine une collègue qui était arrivée en même temps que moi, vient me voir à la fermeture du magasin et me demande si l'on peut se voir. Elle m'apprenait qu'elle s'était faite remerciée dans l'après-midi mais qu'il fallait qu'elle reste encore 2 jours le temps de lui trouver un remplaçant. Le prétexte était qu'elle avait été chronométrée grâce à la caméra, et qu'elle n'allait pas assez vite.


Quelques jours plus tard alors que l'on me formait sur mon rayon ( depuis 1 semaine) pour remplacer une fille qui n'avait pas prit de vacances depuis plus de 6 mois, j'apprenais qu'à mon tour j'allais devoir former

une stagiaire de 16 ans.

Cette stagiaire se retrouvait seule dès son premier soir pour nettoyer le rayon. Je suis allée voir un des chef pour lui dire qu'il y avait surement une erreur et que je voulais bien rester plus tard pour lui expliquer comment faire. Cela m'a été refusé et le lendemain j'ai été convoquée. Ils m'ont fait comprendre que je n'avais pas à m'occuper de cela et que je n'étais pas là pour ça. Ils ont remis en question ma volonté de travailler dans cette entreprise.

Lorsque nous prenions des pauses (seulement le matin), nous devions passer une carte pour vérifier notre temps de pause et être seule dans la pièce (et nous n'étions pas en période de COVID). L'après-midi, il fallait lever la main si nous voulions aller aux toilettes...


J'ai commencé à avoir une barre au niveau du cœur.

Pour mettre le rayon en place le matin, je me mettais dans la tête une musique rapide pour arriver à le mettre en place à l'heure.

J'ai commencé à avoir peur de venir, d'être regardé à travers la caméra. (Si nous étions bloqués sur quelques chose pendant 15 minutes, le téléphone sonnait pour nous demander ce que nous faisions).

Un matin alors que c'était ma dernière semaine accompagnée, je me suis sentie mal. Le stress était continuellement présent et la barre au cœur avait augmentée.

Ca été le début d'une descente dans le burn-out...



Les conséquences


- Turn-over

- Absentéisme

- Burn-out

- Perte de sens.

- Plus d'implication et de motivation du personnel






Comment les entreprises en arrivent là?


-Manque de formation du personnel

- Ceux qui évoluent en interne ne sont pas toujours formés à la gestion du personnel, ils gèrent les relations humaines "à la sauce maison"!

- Méconnaissance du droit du travail

- Tout devient trop rapide et entraine des disfonctionnements

- Des heures supplémentaires


Les conséquences


- Les meilleurs partent les premiers

- Aucune reconnaissance

- Formatage des valeurs

24 vues0 commentaire