La quête de sens...


La semaine passée, de jeunes diplômés d’Agro Paris Tech ont appelé à démissionner, à bifurquer... Ils ont affirmés leur souhait de ne pas rentrer dans un moule qui leur était acquis… de ne pas travailler pour un système sans éthique, brutal, gouverné par des multinationales pour le bien de quelques-uns.

Des phrases percutantes... « L’agro-industrie mène la guerre au vivant et à la paysannerie partout sur terre…» énoncées par ces jeunes ingénieurs qui décrivent l’idéal qu’on leur propose de façon froide « un emprunt sur 30 ans, un SUV électrique… et puis, un burnout à 40 ans »

Ce cri du cœur, courageux, montre l’écart qu’on peut ressentir au fond de soi, quand nos valeurs ne sont plus en adéquation avec celle des autres, d’un système, d’une société.

Ces jeunes diplômés expriment là clairement, la quête de sens qu’ils décident pour leur vie, Des choix matériels ou de fonctionnement, qui, pour d’autres, seront perçus comme des sacrifices insupportables.

Fagocités dans un système de valeurs héritées de nos aïeux, puis de notre système éducatif, de nos propres expériences et des désirs de réussite que nos parents projettent sur nous, ils posent LA question ultime « mais quelle vie voulons-nous ? ». Et derrière cette question, quel sens ai-je envie de donner à ma vie et comment je peux l'atteindre?

Généralement, ce sens que l’on souhaite donner à sa vie est sur des rails depuis notre enfance. Car, bien souvent, après avoir été éduqués par nos parents, à la sortie des études, si tant est que celles-ci nous intéressaient, nous cherchons à faire nos preuves, à monter les échelons… montrer notre réussite telle qu'attendue par notre entourage, par la société.

L’extrême rapidité du monde actuel, l’omniprésence des informations à sensations, les premières expériences professionnelles nous confrontent à nos peurs, nos croyances...

Parfois, des comportements absurdes, voir violents, des pressions inadaptées, font que des crises individuelles surviennent dans nos vies (accidents, agressions, séparations…burnouts) et viennent nous interroger sur le sens de notre vie.

Cette quête de sens nous revient alors en pleine face, comme un boomerang…et des choix se font, histoire de retrouver une énergie nouvelle qui va nous faire avancer. Durant cette période, notre alignement avec nos valeurs redevient confortable et l’écartèlement au fond de notre ventre s'atténue.

(En PNL, la remontée des niveaux logiques de DILTS est un des puissant outils qui aide à réfléchir à dépasser certains blocages et atteindre notre mission de vie).


La perte de sens est une des composantes qui mène au burnout et porte le nom de "BROWN-OUT"...


Et si nous faisions plus attention à nos ressentis pour être toujours alignés avec le sens que nous souhaitons donner à notre vie?

On en discute ensemble ?

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout