RUMINATIONS, PROCRASTINATION… QUAND LE MENTAL NOUS EPUISE


Une pensée… C’est un joli et formidable booster quand elle fait apparaitre le visage d’un être aimé, un souvenir qu’on chérit ou qu’elle nous amuse.

Mais une pensée, lorsqu’un événement surgit dans notre vie, peut réveiller en nous des émotions négatives, des doutes…, peut devenir obsédante et se mettre à revenir continuellement à notre esprit.

Elles prennent alors le petit nom de « ruminations »… Ou, quand on ressasse une situation qui a laissé une empreinte négative parfois liée au passé, réveille nos peurs, nos failles. Un simple mot lors d’une conversation avec un collègue, un responsable ou notre conjoint, et le mental se met en marche, tel « un hamster prisonnier de sa roue » qu’il fait tourner de plus en plus vite afin de nourrir ses certitudes, espérant qu’à la fin, une solution existe…Mirage d’une quête sans issue…


Ce diablotin de hamster, qu’on a tous en nous, nous pousse alors à remâcher ces sensations, ces émotions, à revivre scènes et conversations en boucle sans fin, jusqu’à ce que le mental en soit fatigué, s’épuise…Elles deviennent alors si présentes que notre efficacité s’en trouve diminuée. Notre concentration s’en trouve alors morceléeCe mode de fonctionnement nous mène à la procrastination et aux journées à rallonge…

Sortir de ce schéma de pensée, de ces ruminations, parait souvent compliqué tellement elles sont présentes, tellement elles semblent prendre le contrôle de notre esprit.


Des solutions simples peuvent vous aider à sortir de ce schéma :

Ø Vous accorder un temps rien qu’à vous pour pratiquer votre activité sportive favorite. Comme une marche de 30 min en se concentrant sur les sensations corporelles (le froid, le vent, votre respiration, les muscles en mouvement…) dès que nos pensées parasites reviennent à l’attaque. L’activité physique génère de plus des endorphines qui provoquent un apaisement général du mental.

Ø Eclaircir la situation, une fois les émotions retombées, avec la personne concernée pour lever certains malentendus. Cela nécessite d’expliquer à son interlocuteur quelles émotions les mots reçus ont généré en nous afin de trouver un compromis dans la relation.

La reformulation est aussi intéressante pour s’assurer d’avoir bien compris ce que l’autre souhaite exprimer.

Ø Privilégier l’instant présent en se focalisant sur la tâche qu’on est en train de faire.

Ø Remplacer ses pensées négatives en se rappelant une phrase qui exprime nos qualités et qu’on se répète avec gratitude.

Ø Méditation, yoga, tai-chi… amènent le mental à se concentrer sur ses sensations physiques instantanées.


Et vous, comment luttez-vous contre vos ruminations ?

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout